Retour

Une activité dans deux coopératives (1/2) : exemple en Vendée

Noureddine Sahraoui, potagiste à CoopChezVous et animateur permaculture à l’Ouvre-Boîtes Vendée

Noureddine Sahraoui propose depuis janvier 2021 des ateliers de découverte de la permaculture et des services de potagiste en Vendée. Pour répondre aux commandes d’institutions et de particuliers, il développe son activité à la fois à L’Ouvre-Boîtes et à CoopChezVous.

Quels services proposez-vous par l’intermédiaire des deux coopératives d’activité et d’emploi ?

Avec CoopChezVous, je crée des potagers en permaculture chez des particuliers, de la conception jusqu’à l’implantation. Je propose aussi des animations pédagogiques en lien avec la permaculture et la nature pour les écoles, les maisons de retraite, les institutions publiques ou privées. Je vends ces prestations dans le cadre de l’Ouvre-Boîtes.

Il y a donc pour vous un véritable intérêt à être dans deux coopératives à la fois ?

Oui, une complémentarité qui répond aux attentes des clients. C’est ce qui me permet par exemple de vendre la création d’un potager de A à Z, fournitures comprises. Concrètement, une personne voulait que je mette en place tout son potager : le préparer, acheter les semis et les plants, les installer. Mais avec CoopChezVous, je ne peux facturer que les services. L’Ouvre-Boîtes me permet de vendre ce qui est nécessaire à la création du potager. Des personnes n’auraient pas fait appel à moi si je ne faisais que du service à la personne.

Cette double activité était une évidence pour vous ?

Au début, non. Lorsque j’ai expliqué mon projet à Caroline Dewynter, de l’Ouvre-Boîtes, elle m’a conseillé d’intégrer également CoopChezVous. Odile Le Meil m’a présenté les services à la personne que je pouvais proposer dans ce cadre. L’accompagnement est très réactif à mes interrogations. J’ai découvert ce que je peux proposer ou pas sur le plan réglementaire, les dispositifs de crédits d’impôts qui intéressent certains clients. Cela me permet de répondre avec précision à leurs questions.

Comment se développe l’activité ?

Initialement, j’avais davantage l’intention de démarcher les institutions. Mais dans le contexte sanitaire actuel, mes projets avec les établissements scolaires sont en suspens jusqu’en septembre. Avoir créé l’activité en parallèle à CoopChezVous me permet de me réorienter aujourd’hui en direction des particuliers.

« Être accompagné par quelqu’un qui connaît aussi bien la vente de prestations aux professionnels que le service à la personne m’a permis d’être bien orienté pour le développement de mon activité. »

Lire aussi 

> Une activité dans deux coopératives (2/2) | À Saint-Nazaire, une menuisière et un prestataire multiservices tracent leur chemin entre l’Ouvre-Boîtes, Bâticréateurs et CoopChezVous

> Double activité ? C’est possible en coopérative !